Tony Garnier est né à Lyon en 1869.
Après avoir fréquenté l'Ecole des Beaux-Arts de Lyon, il entre, élève architecte, à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1889, l'année de l'Exposition Universelle. En 1899, il obtient le premier Grand Prix de Rome. A son retour à Lyon, les contrats n'affluent pas dans un premier temps; les milieux officiels ont une mauvaise opinion de ses travaux, et il songe un moment à s'exiler aux Etats-Unis, où son travail est connu et apprécié.
Mais la chance tourne et il se voit confier dès 1905, par les maires Augagneur puis Herriot, de nombreux travaux tels que les abattoirs de La Mouche, l'Hôpital Grange-Blanche, le Stade Olympique, le Monument aux morts du Parc de la Tête d'Or, l'Ecole de Tissage de la Croix-Rousse, ou enfin le quartier des Etats-Unis, alors l'un des plus importants chantiers du monde.

A la veille de la Première Guerre Mondiale, grâce aux efforts conjugués de Herriot et de Garnier, Lyon s'affirme comme la ville de l'urbanisme moderne; la première exposition urbaine internationale dont Garnier est l'architecte en chef, qui s'y tient en février 1914, en est la concrétisation.

Tony Garnier s'éteint à Lyon en 1948.

Texte reproduit avec l'aimable autorisation d'Emmanuelle

Vous pouvez visiter son site : http://www.visseaux.org