Né à Lyon, il vient assez tard à la peinture après un séjour en Italie. Elève d'Ary Scheffer, il réalise de fades compositions telles que les fresques de la Sorbonne peintes en 1887. C'est plus un dessinateur qu'un coloriste.
Il réalise Le Pauvre Pêcheur (1881) sa seule toile interessante. Son obsession de la Beauté et de l'idée pure font qu'il va s'attirer la sympathie de Mallarmé, Alfred Jarry, Jules Vernes ou de peintres tels Gauguin et Seurat.


Le Pauvre Pecheur