Le "père" de Guignol, Laurent Mourguet est né à Lyon en 1769 d'un père maître tisseur. Il va devenir canut. Il se marie en 1788 et il aura 10 enfants. En raison du chômage et de la Révolution, il abandonne bientôt le métier à tisser et devient marchand forain pour faire vivre sa famille. Durant cinq ans, il va parcourir les marchés. Il revient à Lyon en 1798, où il va devenir arracheur de dents. Pour attirer le chaland, il va monter un petit théatre de marionnettes. Il débute avec Polichinelle et Gnafron. En 1804 il devient définitivement marionnettiste. Puis plus tard il va créer le personnage de Guignol. Ce héros, le canut, naïf et roublard à la fois, proche des préoccupations populaires. Le langage de Guignol est unique: il invente des mots nouveaux, jongle avec le parler local et l'argot. Il porte une redingote marron à boutons dorés, un tricorne et un noeud papillon aux ailes froissées. Ses cheveux noirs sont rassemblés en une natte. La maréchaussée est toujours mise à mal. Les ouvriers se régalent à ce spectacle. Le pouvoir est moqué, le bourgeois est ridiculisé. Mourguet mêle à ses scénarios, des éléments d'actualité traités de façon cocasse. Laurent Mourguet meurt en 1844, mais ses enfants poursuivent le chemin. Aujourd'hui encore petits et grands rient encore aux aventures de Guignol et aux coups de bâton que reçoit le gendarme.