Bourgelat, connu comme écuyer et vétérinaire fut aussi mousquetaire et avocat. Il abandonne sa carrière d'avocat, apres avoir gagné une cause qu'il estime injuste. En 1740, il est nommé à la tête de l'Académie d'équitation de Lyon.

Sa renommée dépasse les frontières, ainsi Frédéric II de Prusse lui demande ses avis et d'Alembert lui confie la rédaction des rubriques sur le cheval dans l'Encyclopédie de Diderot. En 1757 il est nommé contrôleur général des Haras.

Il publie en 1761 "l'Art vétérinaire". Bourgelat est considéré comme le fondateur de la médecine vétérinaire scientifique, mais les maréchaux-ferrants, qui cultivent un art vétérinaire empirique s'opposent à sa medecine

Bourgelat est le premier directeur de l'Ecole vétérinaire de Lyon fondée la même année, école qui porte encore aujourd'hui son nom. En 1766 il fonde l'Ecole vétérinaire d'Alfort qui existe toujours.

En 1770, il publie "L'Ecole Royale Vétérinaire", règlement pour les écoles vétérinaires. Il invente l'hippomètre, un appareil pour mesurer les chevaux.

 

Sources:http://www.le-cheval.com