De son vrai nom Henri Grouès, cinquième enfant d'une famille de huit, son père riche soyeux, homme de bonté, visitait les plus démunis, souvent accompagné de ses enfants.

En 1931 il entre chez les Capucins ou il devient frère Philippe. Il est ordonné prètre en 1938, et devient vicaire à Grenoble en 1939.

Il est mobilisé comme sous-officier durant la guerre. En 1942 il découvre les persécutions à l'encontre des juifs et aide à les faire passer en Suisse. Il participe à la création du maquis en Chartreuse et dans le Vercors . Il prend le nom d'Abbé Pierre dans la clandestinité.

Après la guerre il fera une carrière politique.

En 1949 il fonde Emmaüs qui fonctionne sur la revente d'objets de récupération pour venir en aide aux plus démunis. Il participe au jeu "Quitte ou double" pour alimenter son association.

Durant l'hiver très rigoureux de 1954, l'Abbé Pierre va lancer un appel sur les ondes pour les sans abris et va recueillir 500 millions de francs de dons.

Il est aujourd'hui l'une des personalités préférées des Français.